Limp Bizkit

    Partagez
    avatar
    mohcinemetal
    Keeper of The Seven Keys

    Nombre de messages : 97
    Localisation : maroc
    Date d'inscription : 14/12/2004

    Limp Bizkit

    Message  mohcinemetal le Mer 2 Fév - 2:21

    Biographie :


    Limp Bizkit

    Formation :
    - Fred Durst (Chant)
    - Wes Borland (Guitare)
    - Sam Rivers (Basse)
    - John Otto (Batterie)
    - DJ Lethal (Platine, Samples)




    C’est en 1994 que Limp Bizkit voit le jour, à l’initiative de Fred Durst. Ce tatoueur ex-taulard (il a été en prison pour avoir frappé son ex) se joint à son ami Sam Rivers pour former un groupe d’un nouveau genre... Sam appelle son cousin, le batteur John Otto, pour rejoindre la formation. Après un essai peu fructueux avec un guitariste méconnu, ils recrutent l’excentrique Wes Borland, avec qui les relations sont souvent tendues en raison de ses fréquentes sautes d’humeur. Ne reste plus qu’à trouver un nom à ce groupe… Ce sera Limp Bizkit, une expression trouvée par Fred lors d’une soirée trop arrosée : "My head is like a limp biscuit".

    En 1995, KoRn donne un concert à Jacksonville, la ville natale de Limp Bizkit. A la fin du concert, Fred rencontre Head et Fieldy, et il leur propose de les tatouer gratuitement. Il leur remet ensuite une démo, histoire de faire un peu de pub pour son groupe... On connaît la suite : KoRn tombe littéralement sous le charme, et prend Limp Bizkit sous son aile.

    C’est Ross Robinson, le producteur fétiche de KoRn, qui est chargé de produite le premier CD du groupe. D’ici la date d’enregistrement, fixée en 1997, Limp Bizkit a tout le temps de tourner, et c’est ce qu’ils font avec les deftones et surtout House of Pain. Ils y rencontrent DJ Lethal, qui les rejoindra un an plus tard, après la séparation de son groupe. Le line-up est alors complet : les "biscuits mous" sont prêts à fondre sur la scène métal !

    Enregistré en une semaine, "Three Dollar Bill, Y'All" est un véritable choc sur la scène métal, comme l'avait été KoRn 3 ans auparavant. Extrêmement novateur, cet album regorge de tueries d’un nouveau genre, alliant rap, métal, et samples. Fred hurle de tous ses poumons, Wes expérimente énormément avec sa guitare, et la basse est très largement mise en avant. A la fin de l’enregistrement, Freddy D. vire temporairement Wes du groupe, pour incompatibilité d’humeurs...

    Bien qu'étant monumental, cet album se vend peu, et le groupe a du mal à rentrer dans ses frais. Mais c'est sans compter sur la tournée en première partie de KoRn, qui assurera une reconnaissance au groupe de Jacksonville. Tout s’accélère lors du lancement du troisième single, "Faith", la reprise de George Michael. Avec ce single n°1 aux USA, le grpupe se fait enfin un nom, et les ventes décollent enfin.

    Après des tournées incessantes pendant près de 2 ans, le groupe entame l’écriture de son deuxième album, sous la houlette de Terry Date (deftones, Pantera). "Significant Other" paraît en juin 1999. Cet album beaucoup plus soft, mais très accrocheur, connaît un succès gigantesque, grâce aux singles "Nookie" et "Break Stuff", mais surtout grâce au tumulte engendré par les appels à la violence de Fred lors de Woodstock III, en juillet 1999.

    Fred commence alors à faire parler de lui, à squatter toutes les émissions de télé et de radio possibles… Sa casquette rouge devient aussi célèbre que lui, et il joue de plus en plus sur son image. Les partis se divisent : Limp Bizkit, soit on aime, soit on déteste… Fred provoque de plus en plus de groupes, aussi bien Creed que SlipKnot, mais aussi Nince Inch Nails. Il tape également sur les Hanson, les Spice Girls, Britney Spears, Christina Aguilera... Bref, tout ce qui passe sur MTV est dans con collimateur !

    Surfant sur la vague du succès, Limp Bizkit tourne à peine quelques mois et repart illico en studio, pour donner uns successeur à cet album vendu à plus de 7 millions d’exemplaires rien qu’aux USA. "Chocolate Starfish and the Hot Dog Flavored Water" paraît en octobre 2000, et il fait encore plus fort que le précédent opus, grâce notamment à l’énorme succès de "Take A Look Around", une reprise du thème de Mission Impossible. En une semaine, il se vend à 1 million d’exemplaires aux USA !

    Les "rap-métalleux" partent alors en tournée avec Eminem et Papa Roach, lors du Anger Management Tour. On y découvre un show où le premier album est occulté, et où des danseuses viennent se dandiner pendant l'immonde "Rollin’"... Hmm, Limp Bizkit a franchi un cap, et paraît de plus en plus ridicule auprès de ses premiers fans. Fred continue à jouer son rôle de parfait abruti partout où il passe, et à faire de la lèche à MTV... Après quelques festivals au printemps 2001, la formation repart déjà en studio pour enregistrer un 4ème album en 4 ans... On nous annonce alors, sur le site officiel du groupe, une collaboration avec Michael Jackson, ainsi que des titres dignes de Pantera.

    Mais les attentas du 11 septembre viennent tout chambouler. Fred, très touché par ces évènements, veut désormais faire du Pink Floyd, et zapper le côté métal des débuts. Wes Borland, mal à l’aise en raison de tout ce succès, jette l’éponge, et quitte Limp Bizkit en octobre 2001, sans même prévenir le groupe !

    Désorientés, les 4 membres restants organisent le Put Your Guitar Where Your Mouth Is Tour, une sorte d’audition géante à la Popstars, mais ils rentrent évidemment bredouilles... Limp Bizkit entre alors en studio sans guitariste, Fred et Sam se chargeant des parties de guitare. L’album semble fini, en mars 2003, quand on nous annonce l’arrivée officielle de Mike Smith (ex-Snot) au sein de Limp Bizkit. En juin, après des séances d’écoute calamiteuses auprès de la presse, Fred décide de jeter tout ce qui a été jusque-là produit sous la houlette de Rick Rubin, pour enregistrer un nouvel album en temps record avec Mike Smith !

    En juillet 2003, le groupe part en tournée avec Metallica, Linkin Park et les deftones sur le Summer Sanitarium Tour, une tournée des stades de 20 dates. On retiendra de cette tournée la pitoyable performance de Chicago où Fred, recevant de nombreux projectiles, a quitté la scène après 17 minutes en insultant le public... A peine la tournée achevée, Limp Bizkit part fignoler son album. "Results May Vary" sort en septembre 2003, mais c’est un semi-échec. Beaucoup plus calme que prédécesseurs, il semble trop mature pour captiver les jeunes fans de gros métal. On ne retrouve plus non plus cette pincée de second degré qui faisait le charme de Limp Bizkit.

    Fin 2003, LB semble donc ne plus être aussi incontournable qu’il le fut. A trop se montrer, à trop faire l’idiot (le dernier album a changé de nom au moins 5-6 fois en à peine quelques mois...), Fred a largement nui à l’image de son groupe. Limp Bizkit est désormais haï de partout, et plus grave, ses compositions ne sont plus aussi intéressantes que par le passé.

    En août 2004, la nouvelle que tous les fans espéraient tombe enfin : Wes Borland est de retour à la guitare, son projet avec Eat The Day n’ayant jamais abouti. Mike Smith est logiquement écarté du groupe, et sa dernière apparition officielle avec Limp Bizkit aura donc eu lieu lors du Pepsi Smash en avril 2004.

    Décidé à retrouver une crédibilité perdue, Limp Bizkit embauche le mythique Ross Robinson pour produire son cinquième album. Ce dernier sera enregistré loin de la frénésie californienne, et il devrait faire surface au printemps 2005, à peu près en même temps que le projet solo de Wes Borland ! 2005 sera donc une année cruciale pour les Bizkit : un nouvel échec, et ce sera assurément la fin du groupe.

    Discographie :




    "Three Dollar Bill, Y'All"
    Sortie : 01/07/1997

    "Significant Other"
    Sortie : 22/06/1999

    "Chocolate Starfish and the Hot Dog Flavored Water"
    Sortie : 17/10/2000

    "New Old Songs"
    Sortie : 04/12/2001

    "Results May Vary"
    Sortie : 23/09/2003


    _________________
    si l'âme se separe du corps,nous mourons.alors pourkoi les corp existe s'ils n'ont pas de role .a+++++ metal 4ever

      La date/heure actuelle est Ven 19 Oct - 4:02