Tagada Jones : l'envers du décors ( punk HxC / France )

    Partagez
    avatar
    Zibé
    Keeper of The Seven Keys

    Nombre de messages : 582
    Localisation : Brest, là où il pleut...
    Date d'inscription : 26/03/2005

    Tagada Jones : l'envers du décors ( punk HxC / France )

    Message  Zibé le Dim 10 Avr - 23:12

    Tagada Jones : l'envers du décor
    ( punk HxC / france, Rennes )



    Notes

    Production : 7.5/10
    Musicalité : 8.5/10 ( géniaux les solos derrière les grosses guitares... )
    Maîtrise technique : 8.5/10( rien à redire... )
    Note générale : 9/10

    Et bien voilà des bretons dignes de ce nom !! on dit des fois « BRETONS, têtes de c** !! »
    Mais cette phrase étant totalement dépassée, oubliée des mœurs et scientifiquement
    démentie, je serait plus tenté d’en citer une autre, « têtu comme un BRETON !! ». En
    effet, Les gars de Tagada Jones récidivent dans le Punk HxC militant, et ce n’est pas
    sans nous faire plaisir ( enfin, moi en tout cas ) !!!

    L’album commence sur les chapeaux de roues avec un {‘DaBLJU :} déchaîné, qui en
    jette franchement plein dans la patate quand ça démarre ! Par ailleurs pour ce titre,
    la présence de textes ravageurs, ciblés ( devinez sur qui ? ), est diablement efficace !

    On notera que cet album fait très souvent référence à la politique, par exemple : dans
    la famille politique j’ai demandé le fils !! demande l’un. Voilà A gauche comme à droite
    répond l’autre. De nouveau la recette « grosse claque, textes rageurs sans concessions ».
    Dans la même veine, la sœur, contre courant, serait plutôt du genre garçon manquée.
    Puissant et énergique, la présence des machines donne une certaine richesse et un
    entrain, ce qui n’est pas sans rappeler le défunt groupe No Place For Soul, qui à jadis
    effectué des concerts avec les rennais de Tagada. De même pour Cash, où les machines
    s’en donnent à cœur joie durant le refrain, le couplet me paraissant un peu mou.

    Mention spéciale pour quelques titres, comme Un Kulte, un pamphlet contre « l’infâme »
    comme dirait un certain Voltaire, j’ai nommé La Religion !! Mais Tagada Jones ne se
    limitent pas à une critique du catholicisme, mais DES religions. S.O.S. est un titre à part,
    peut être moins violent, mais extrêmement efficace. L’alliance d’une voix gutturale et
    d’une punk y joue pour beaucoup.

    Reality show, Les cobayes et star system sont d’autres titres qui marquent cette petite
    galette précieuse. Le premier présente des textes qui ne sont pas dénués de raison, le
    second révèle une sensibilité, avec un texte qui adopte un ton résolument pathétique, ce
    qui montre d’une autre façon, l’efficacité du combo. Enfin, le dernier présente une intro
    bien tripante, qui enchaîne sur un titre assez rapide et bien sympa.

    Musicalement parlant, les machines s'allient très bien avec le HxC du combo,
    et les deux voix jouent à "question-reponse" sans arrêt, ce qui donne encore
    plus d'énergies aux compos. Le son est très bon, dans l'esprit punk et HxC
    tout en étant très bien produit.

    Album où rien n’est à laisser, je suis peut être chauvin, mais les bretons de Tagada Jones
    valent vraiment un petit coup d’oreille !!


    Track list :


    1- ['d^blju: ]
    2- A gauche comme à droite
    3- Ecowar
    4- Un Kulte
    5- S.O.S.
    6- Les Cobayes
    7- Reality Show
    8- Contre Courant
    9- Apocalypse
    10- Euthanasie
    11- Star System
    12- Cash
    13- S.O.S.( Dub )


    _________________

    Metal99
    Invité

    Re: Tagada Jones : l'envers du décors ( punk HxC / France )

    Message  Metal99 le Lun 11 Avr - 13:59

    Notes
    Production : 8/10 (très bonne pour ce genre de groupe)
    Musicalité : 8/10 (vraiement agreable à ecouter, pas seulement pour la musique mais aussi pour les textes)
    Maîtrise technique : 8/10 (la maitrise de la voix est aussi a souligner)
    Note générale : 8/10

    je n'est pas l'habitude d'écouter des chansons en Français, et encore mois des chansons engagées. J'ai decouvert cet album avec Ecowar...comment dire sa m'a laisser sans voix, je ne pensait pas pouvoir bouger la tete sur une chanson qui parle de bouffe et de productivité...mais c'est bien ce que je fait, parce que le message est intégrés a une musique imparable.
    en fait ce que j'aime vraiement c'est ça...même si le message est important, la musicalité n'est pas du tout en reste.

      La date/heure actuelle est Dim 16 Déc - 14:35